Le Capital en abîme

TOUS LES ARTISTES DE LA REDOUTABLE BIENNALE MARXISTE DE VENISE 2015

securedownload

Correspondance à Rome.
56e BIENNALE DE VENISE : Tous les artistes de la redoutable Biennale marxiste de Venise 2015 par Raja El Fani

Cent Trente Six: c’est le nombre d’artistes du monde entier sélectionnés par le nigérien Enwezor pour la 56ème Biennale d’Art de Venise.

Sept artistes français sans compter les artistes d’origine arabe comme Abdessemed travaillant en France, douze arabes (Irak, Syrie, Liban, Palestine, Egypte, Algérie, Tunisie), cinq italiens et quatre chinois. L’Asie mais aussi l’Afrique, l’Amérique Latine et Cuba avec entre autres Tania Bruguera (une habituée de la Biennale mais encore bloquée à la Havane) pour marquer la fin de l’embargo. L’Iran, l’Ukraine, la Russie et enfin, la présence la plus forte, les Etats-Unis avec 19 artistes (dont un collectif).

À la conférence de presse à Venise aujourd’hui (ce 5 mars 2015), Enwezor a tenu à souligner sa priorité transnationale : aucun fil rouge pour son expo, pas de catégories artistiques, on passera de la musique à la vidéo et à la lecture, avec le reading live et en continu du texte de Marx, Le Capital, un monument de la pensée européenne qui sera la bande son de la Biennale et hantera les visiteurs du Pavillon Central.

Dans la première salle, une installation de l’italien Fabio Mauri, exposé aujourd’hui même pour la première fois à New York chez Hauser & Wirth, nous introduira – à Venise – dans l’univers marxiste (aujourd’hui encore très redouté) avec un hommage au poète Pasolini assassiné il y a tout juste cinquante ans.

Nombreux sont les journalistes à la conférence qui ont insisté (sans succès) sur la veine fort politique du programme d’Enwezor, mais ce sera à la critique d’en vérifier les effets sur l’art contemporain.

Mauri, décédé en 2009, est le plus politique des artistes de sa génération, comparé par exemple à son successeur français Boltanski dont le travail s’inscrit dans la succession de Mauri sur le plan esthétique, encore sélectionné cette année et dont il nous faudra survoler l’amour caché pour le capital, le vrai (cfr Swissleaks) pas celui de Marx.

Marxiste et mort aussi, l’égyptien Efflatoun (Platon en arabe) emprisonné pour ses idées et contraint en prison à s’exprimer seulement par le dessin. Du dessin aussi chez le jeune Nidhal Chamekh, seul artiste de Tunisie, le seul pays sorti du Printemps Arabe.

Côté Emirats, et déconnecté de la Biennale de Sharjah qui commence aujourd’hui, on aura la participation du groupe multiculturel Gulf Labor né pour lutter contre les abus causés par les futurs musées des îles Saadyat comme le Guggenheim et le Louvre.

Chaque artiste représente donc une cause à part entière et on constate avec une certaine émotion qu’Enwezor n’a pas lésiné sur l’engagement – malgré quelques répétitions (ou contraintes?) et pas vraiment engagées comme le retour persistant de Boltanski et de l’américain Bruce Nauman.

Pas d’Ai Weiwei, chinois mais prêté à l’Occident, dans la sélection des artistes de Chine (Cao Fei, Ji Dachun, Qiu Zhijie, Xu Bing) sur qui l’attention va définitivement se porter cette année surtout après le rapport Artprice-Amma publié il y a deux jours et qui a classé la Chine en tête du marché international de l’art.

Parmi les artistes africains, on remarque l’absence du sud-africain Kentridge auquel Enwezor a préféré une autre sud-africaine, Marlène Dumas (prêtée aux Pays Bas). Qui sait si c’est parce que Kentridge est réservé à la Biennale d’Istanbul en Septembre 2015 dirigée par la curatrice Carolyn Kristoff-Bagarkiev ?

En gros, une sélection, celle d’Enwezor, pleine de petits gestes appréciables qui certes ne révolutionneront guère l’esthétique dominante de l’art d’aujourd’hui mais pourront servir sans doute à sensibiliser le monde de l’art. C’est déjà ça.

Raja El Fani
à Rome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s