Appel au boycott!

Pétition : La mode islamique ! Appel au boycott des marques  UNIQLO, ZARA, H&M, MARKS & SPENCERS, Dolce & Gabana et les autres enseignes

La mode islamique ! Appel au boycott des marques UNIQLO, ZARA, H&M, MARKS & SPENCERS, Dolce & Gabana et les autres enseignes

Auteur : Voce Donne Libere

Créé le 30/03/2016

À l’attention : UNIQLO, ZARA, H&M, MARKS & SPENCERS, Dolce & Gabana et les autres enseignes

Depuis quelques mois les grandes enseignes établissent leur stratégie à destination des femmes musulmanes voilées.

Pour la première fois, en septembre 2015, H&M a mis en scène une femme avec un foulard dans une de ses publicités. En janvier 2016, ce fut au tour de Dolce & Gabbana de lancer sa ligne de hijabs. En mars dernier, la marque japonaise Uniqlo a elle aussi commencé à commercialiser dans certains pays tuniques et voiles correspondant aux critères de la mode islamique.

C’est INTOLERABLE ! une nouvelle fois les entreprises publicitaires se servent de l’actualité IMMONDE !

NOUS APPELONS DONC AU BOYCOTT de ces MARQUES ! en FRANCE et en EUROPE ! Les femmes ont lutté pour leurs droits en FRANCE, nous avons un mode de vie, une liberté, une identité propre, nous sommes de surcroît dans un pays Laïque ! alors non à l’enfermement du corps des femmes, NON à ces marques qui collaborent, et QUI NOUS IMPOSENT un mode de vie !

AUSSI nous rappelons que ces marques font travailler des enfants et des esclaves au BANGLADESH et d’autres pays d’Afrique, d’Indonésie, et d’ASIE !

DES MILLIARD d’EUROS empochés par ces MARQUES en faisant travailler de pauvres gens esclaves.

LIRE la suite de l’ARTICLE :
Laurence Rossignol sur la mode islamique : « Les marques font la promotion de l’enfermement du corps des femmes »

L’ouverture des marques internationales de renom à ce marché qui représenterait près de 484 milliards de dollars d’ici 2019 n’est pas du goût de tous.

Interrogée mercredi 30 mars au matin sur l’intérêt grandissant des marques pour la mode islamique, Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes s’est indignée au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. « Ce qui m’a frappée, ce sont les justifications que donnent ces marques qui expliquent « c’est juste des vêtements qui ne font la promotion d’aucun mode de vie ». Comme s’il y avait une dissociation entre les vêtements et les modes de vie. Or dans l’histoire, par exemple à la fin des années 60 par exemple, les femmes peuvent avoir un compte en banque, elles vont à l’école, à l’université, elles accèdent à la contraception et en même temps, les jupes raccourcissent ou elles mettent des pantalons aussi. Ce qui prouve bien qu’entre la tenue des femmes et leurs droits, il y a un lien, parce que l’enjeu est celui du contrôle social sur les corps des femmes ». Pour la ministre, les grandes enseignes fautent en proposant des vêtements qui suivent les besoins des femmes voilées. « Lorsque les marques investissent ce marché lucratif pour les pays d’Europe et non pour les pays du Golfe, à ce moment-là, elles se mettent en retrait de leur responsabilité sociale et d’un certain point de vue, font la promotion de cet enfermement du corps des femmes. Ça me choque parce que quand on enferme le corps des femmes sous des vêtements qui vont des orteils jusqu’au bout des doigts, l’enfermement global n’est pas loin pour elles derrière ».

Entre la tenue des femmes et leur mode de vie, il y a un lien, qui est le contrôle sur leurs corpsAlors que le producteur de la matinale « Bourdin Direct » lui rappelle que certaines femmes se voilent aussi par choix, Laurence Rossignol s’est essayée à une comparaison des plus tranchées. « Mais bien sûr, il y a des femmes qui choisissent… Il y avait des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. Je crois que ces femmes sont pour beaucoup d’entre elles des militantes de l’islam politique et je les aborde comme des militantes, c’est-à-dire que je les affronte sur le plan des idées et je dénonce le projet de société qu’elles portent. Je crois qu’il peut y avoir des femmes qui portent un foulard par foi, et puis il y a d’autres qui veulent l’imposer à tout le monde parce qu’elles en font une règle publique. C’est toute la différence dans la laïcité entre la foi et l’islam politique ou la chrétienté politique. À chaque fois que la religion cherche à établir des règles pour tout le monde, nous sortons de la laïcité. Et aujourd’hui effectivement, il y a des femmes qui militent pour l’islam politique et des femmes qui subissent la pression globale du quartier et au bout d’un moment finissent par céder. Notre rôle est de les aider, de les soutenir, c’est de les mettre en situation d’affronter l’islam politique. » Avant de conclure avec un raisonnement hasardeux : « On ne peut pas admettre que c’est banal et anodin que de grandes griffes investissent ce marché et en fin de compte mettent les femmes musulmanes dans la situation de devoir porter ça. C’est la pression qui est faite sur elle, donc c’est irresponsable de la part de ces marques ».

Quelques minutes plus tard, ce fut à Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée suivante de Jean-Jacques Bourdin, de faire part de son avis sur l’engouement des grandes marques pour la mode islamique. « Ça ne me plaît pas. Je considère que le foulard islamique, malgré tout, et là il s’agit plus de tenues intégrales, c’est un effacement du corps de la femme, et d’une certaine manière d’une part de l’individu, a affirmé la candidate à la primaire républicaine. Pour moi, c’est le contraire de la mode. Pour moi la mode, c’est l’expression d’une originalité, d’un tempérament, ce n’est pas le même message. Pour moi, ça a quelque chose d’un peu absurde ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s