La liberté pour les jeunes Shanghaiens!

Delia, 30 ans, Shanghai


Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Je suis project manager dans une boite de production et de graphisme.
Pourquoi c’est cool, d’être jeune à Shanghai en 2016 ? On s’y sent libre – on peut tout faire, tout vivre.
Et pourquoi ça ne l’est pas ? Pour l’environnement. C’est trop pollué ici.
Où faut-il aller pour retrouver la jeunesse créative de Shanghai ? Chez des amis à moi ! Ils tiennent un atelier qui s’appelle Closing Ceremony, ils y vendent des magazines et des objets qu’ils fabriquent.
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle, en ce moment ? Hu Lu Wa. La B-O d’un super dessin animé.
Quelle est ta définition de la liberté ? L’argent. Avec, on se sent libre de tout.
Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? Abolir les discriminations.
Quels sont tes rêves pour le futur ? Que mes amis et mes parents vivent heureux et longtemps.
Quelle est ta plus grande peur ? Les fantômes.
@delia_goozi

Rachel, 27 ans, Shanghai

Qu’est-ce que tu fais ? Je suis étudiante en illustration. Mon rêve, c’est de dessiner des personnages de jeux vidéo.
Pourquoi c’est cool, d’être jeune à Shanghai en 2016 ? On peut manger plein de trucs très bons.
Et pourquoi ça ne l’est pas ? Les vieux qui font leurs exercices dans les parcs publics le matin – les vieilles se retrouvent entre copines et mettent la musique à fond !
Où aimes-tu passer ton temps à Shanghai ? PSA (Power Station of Art) et le musée Rockbund.
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle, en ce moment ? Une reprise de Fly Me to the Moon – la bande-son du dessin animé japonais Evangelion.
Quelle est ta définition de la liberté ? La liberté c’est d’avoir des parents qui me foutent la paix et ne m’obligent pas à me marier.
Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? Ma taille.
Qu’est-ce que tu souhaites au monde ? La paix.
@rachelmo

ChaCha, 27 ans, Shanghai

Qu’est-ce que tu fais ? Je suis tatoueuse, maquilleuse et photographe.
Pourquoi c’est cool, d’être jeune à Shanghai en 2016 ? C’est une ville cosmopolite. On peut tout faire sans jamais être jugée.
Et pourquoi ça ne l’est pas ? En Chine, nous avons des opinions très ouvertes et d’autres plus traditionnalistes. Mes parents croient encore qu’une femme de 30 ans non mariée a raté sa vie.
Où aimes-tu passer ton temps à Shanghai ? Arkham et Shelter pour faire la fête et pour faire une expo PSA (Power Station of Art).
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle, en ce moment ? Cry Me A River de Julie London (Stormy Weather remix). Sinon je suis fan d’électro et de jazz.
Quelle est ta définition de la liberté ? C’est très important. Après l’unviersité, je suis partie à l’étranger. J’ai voyagé pendant un an au lieu de commencer à travailler. Et ça m’a fait beaucoup de bien.
Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? En Chine, il faudrait rentrer dans la tête des vieilles personnes pour les faire changer d’avis sur tout : leurs jugements hâtifs sur la jeunesse qu’ils méprisent et ne comprennent pas.
Qu’espères-tu pour le futur ? Gagner beaucoup d’argent et être un homme nouveau. Vendre mes bijoux et m’installer au calme, au bord de l’eau. @afternoonantea 

Shasha, 25 ans, Shanghai

Qu’est-ce que tu fais ? Je viens de sortir diplômée du Art Institute of Rome.
Pourquoi c’est cool, d’être jeune à Shanghai en 2016 ? C’est une ville qui s’ouvre au monde, les opportunités sont nombreuses et les gens tolérants.
Et pourquoi ça ne l’est pas ? La situation politique nous impose certaines limites.
Où aimes-tu passer ton temps à Shanghai ? Je viens tout juste d’y revenir donc cette exposition (au China-Russia Friendship Building) est le premier truc que j’ai fait ! Quand j’étais ado j’allais au Shelter, un club underground.
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle, en ce moment ? J’adore les Beatles. Surtout Little Apple de Chopsticks Brothers.
Quelle est ta définition de la liberté ? Dans le monde et plus particulièrement en Chine, nous sommes confrontés à l’hégémonie politique et les limites qu’elles engendrent. Mais je considère qu’avoir des limites est un moteur immense de créativité.
Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? J’aimerais qu’on soit tous communistes et qu’on partage tout ! Le truc impossible, quoi.
Qu’espères-tu pour le futur ? Trouver du taff. J’aimerais passer ma vie à être artiste mais ce n’est pas simple de gagner de l’argent comme ça.
Quelle est ta plus grande peur ? D’être incapable de vivre de mes rêves.
@shasha131313

Vivian Jiang, 35 ans, Shanghai

Qu’est-ce que tu fais ? Je suis dans l’agroalimentaire.
Où faut-il aller pour retrouver la jeunesse créative de Shanghai ? Au K11 un mall et une galerie — les expos sont géniales. Sinon, les jeunes créatifs se concentrent dans les quartiers de Bridge 8 et sur 1933 Street, les abattoirs sont désormais des galeries d’art. Le bar Zhang Yuan 99 sur Tai Xing Rd, aussi.
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle, en ce moment ? Lost Star, d’Adam Levine.
Quelle est ta définition de la liberté ? Le travail, quand on l’aime et qu’on s’y sent bien. Tout le monde n’a pas cette chance.
Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? Mon taff. J’aimerais faire quelque chose de mes mains.
Quels sont tes rêves pour le futur ? Voyager, partir à la découverte du Cambodge et des temples d’Angkor. Avec ma fille !
Quelle est ta plus grande peur ? Tomber malade.

Krystal Sitou, 22 ans, Shanghai

Qu’est-ce que tu fais ? Je suis productrice mode pour YYO, une agence de prod photo.
Pourquoi c’est cool, d’être jeune à Shanghai en 2016 ? À Shanghai, on est libre de faire ce qu’on veut, ou presque.
Et la pire ? Mes parents vivent encore à Shanghai !
Où faut-il aller pour retrouver la jeunesse créative de Shanghai ? #YTC Young Talent Community (sur WeChat + Instagram), ils rassemblent des maquilleurs, des coiffeurs, des photographes et des stylistes pour créer ensemble.
Où préfères-tu aller à Shanghai ? Au Baro, un club où on joue essentiellement de la pop.
Qu’est-ce que tu écoutes en boucle en ce moment ? Don’t d’Ed Sheeran
Quelle est ta définition de la liberté ? J’ai étudié le design textile à Milan mais aujourd’hui, j’ai envie de faire de la photo. La liberté, c’est la possibilité de pouvoir changer, du jour au lendemain.Si tu pouvais changer une chose dans le monde ? L’environnement, la pollution.
Qu’espères-tu pour le futur ? Devenir photographe.
Quelle est ta plus grande peur? Jusqu’à maintenant, rien.
@krystal_s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s