Je suis un petit soldat de la mondialisation

Un petit soldat de l’engagement dans la mondialisation par le récit de scènes qui racontent souvent l’opposition entre culture/sensibilité/amour des cultures et des différences, Esthétique //système, économie, entreprise et où le système l’emporte (l’argent, le patronat, la globalisation, l’englobement de la sphère du social jusqu’au plus intime- amitié, être femme, amour- en passant par l’art et la religion).

La contradiction réside le plus souvent entre une mondialisation qu’on hait et une ouverture au monde qu’on aime. Cette contradiction construit une grosse schyzophrénie qui se répand en petites schyzophrénies

%d blogueurs aiment cette page :